« L’été s’impose et contraint toute âmes au bonheur. » André Gide

Début mai la neige n’occupe plus que les pâturages au-dessus de la limite des forêts, à mi-juin on alpe le bétail, les cabanes de haute montagne ouvrent en deuxième quinzaine. L’équinoxe d’automne sonne la désalpe, mi-octobre au-dessus de 2000m, les marmottes accompagnent les végétaux pour un sommeil de six mois. La page été regroupes les publications du 1er mai au 30 octobre, les pages annitrek sur les réseaux sociaux partagent des images et des publications sur la nature et la culture locale.

En plus des cinq villages-stations, la vallée abrite une dizaine de villages et hameaux qui cultivent la douceur de vivre et l’authenticité. Un réseau dense de chemins pédestre ralie les lieux, héritage de l’utilisation agro-pastorale d’un terrain peu propice à la construction de routes; du moins avant les moyens de terrassement modernes.

On pratique en été la randonnée sur 490 km de sentiers balisés. Les hautes montagnes de la Couronne Impériale et leurs cabanes attirent les alpinistes et grimpeurs. Les remontées mécaniques permettent d’atteindre rapidement la moyenne montagne, vététistes et parapentistes profitent de la pente, de l’espace et du paysage.

  • 490 km de sentiers pédestres et 20 km d’itinéraires VTT balisés.
  • 6 installations de remontées mécaniques lourdes pour passer des villages à la moyenne montagne.
  • Tennis à Grimentz, St-Luc et Vercorin, minigolfs, piscines, visitez le site d’ Anniviers Tourisme

La nature

La nature en mai et juin

  • Le pays verdit, le cerf est en bois de velours.
  • La floraison bat son plein, la neige fond sur l’alpe.
  • L’alpe est dégagée, les épicéas bourgeonnent.
  • Après les morilles, chanterelles et bolets s’offrent.
  • Les graminées pollinisent, le gibier se cache en forêt.

La nature en juillet et août

  • Les jours déclinent, les chevreuils entrent en rut.
  • Les végétaux fleurissent dans les prairies alpines.
  • Les insectes vivent leur maximum d’activité.
  • Les colchique terminent la saison des floraisons.

La nature en septembre et octobre

  • La période de végétation s’achève déjà à 2500 m.
  • Les cerfs entrent en rut, le gibier engraisse pour l’hiver.
  • L’automne jaunit les mélézaies, les feuilles chutent.
  • Les pelouses alpines sont prêtes pour l’hiver.

Les hommes

Les hommes en mai et juin

  • On les prépare les parcs à bestiaux, tourne les jardins.
  • Le bétail sort d’hivernage, on le « mélange », il combat.
  • On fleurit et nettoie villages, places et chemins.
  • Jardins et champs sont plantés, c’est la Fête-Dieu.
  • L’école est finie, c’est les grandes vacances !

Les hommes en juillet et août

  • Le bétail est à l’alpage, les foins commencent en vallée.
  • Les enfants sont en camp, les estivants arrivent.
  • Le temps des manifestations, Sierre-Zinal, Grand-Raid…
  • Congré de yoga à Zinal, la saison touristique fléchit.

Les hommes en septembre et octobre

  • Les enfants ont repris l’école, Dame Nature fructifie.
  • C’est la désalpe suivie de l’ouverture de la chasse.
  • On vendange et vinifie, cueille fruits et légumes.
  • Il est temps de stocker assez de bois pour l’hiver.

Le premier mai annitrek change d’avatar, les pages web passent de la neige à la terre. Le sujet des publications illustre la progression de la nature, de son réveil à son assoupissement automnale. Du premier crocus au rut du cerf en passant par la splendeur de juillet, l’été anniviard se décline en images, les curiosités en articles.

Des étés plus contemplatifs que lucratifs, les joies du confinement en 2020 ont saboté toute ambition. Je réserve mes talents d’accompagnateur aux jeunes du camp des Moyes, mais reste le conteur attitré de la mythologie locale. En cabane, autour d’un feu ou pour animer des manifestations, je conte. Milicien du sauvetage, je participe à la sécurité des manifestations sportives locales, Sierre-Zinal, Les Trails ou l’enduro du Besso. Quand les couleurs automnales s’installent, je travaille mon physique sur le bois de feu de nos forêts. Retrouvez-moi sur la page À propos

La fin de l’été, images d’octobre